Dans notre corps se trouvent des colonies d’organismes, et parmi elles le microbiote intestinale, qui est le deuxième cerveau. Ce microbiote est constitué de bonnes bactéries qui colonisent les intestins.

Dans le ventre de la mère, le tube digestif du bébé est stérile, et dans les heures qui suivent l’accouchement il se trouve colonisé par des milliards de bactéries. De ce fait, la prise de probiotiques chez la femme pendant la grossesse permettra d’apporter un capital en bonne bactéries au futur bébé, ce qui favorisera le développement de son propre microbiote.

Par ailleurs, cette prise de probiotiques permettra de prévenir les allergies et les problèmes dermatologiques tels que l’eczéma atopique. Les probiotiques sont non seulement bénéfiques pour la peau, mais permettent également de limiter les risques de diabète gestationnel ainsi que les troubles digestifs, source de fatigue pour la femme enceinte. Ils permettront également de réguler la prise de poids.

Par précaution on conseillera de prendre les probiotiques après le premier trimestre. Selon les laboratoires et les calibres on administrera une à deux gélules par matin.