Pour traiter l’atrophie musculaire engendrée par une maladie génétique on conseillera d’y aller progressivement, et il faudra être très patient pour les résultats qui demanderont beaucoup de temps.

On conseillera donc dans un premier temps la prise d’un adaptogène comme le cordyceps, à raison de trois gélules par jour (une avant chaque repas), pendant trois mois. En parallèle il faudra également prendre du collagène afin d’améliorer l’état des muscles.

Les soupes de millet et le fenugrec seront aussi bénéfiques pour ce genre de pathologie.

On a pu constater de très bons résultats dans dans de nombreuses maladies génétiques, et notamment au niveau des problèmes d’atrophie des parties intimes, certains ont pu même avoir des enfants.