Dans un premier temps, pour les personnes souffrant de colopathie fonctionnelle on conseillera des plantes pour apaiser les spasmes intestinaux comme la passiflore, les graines de fenouil, la camomille ou la mélisse. Deux à trois fois par jour il faudra en faire des tisanes, en variant d’un jour à l’autre, et en faisant des mélanges si on le souhaite.

Ensuite, les massages circulaires ventraux seront bénéfiques, qu’on pratiquera à l’aide de mélanges d’huiles essentielles et toujours avec un support d’huile végétale. Par exemple, on pourra faire un mélange de quelques gouttes d’huile essentielle de gingembre, de camomille ou de lavande avec de l’huile d’amande douce, de lavande, de basilic ou de romarin.

En outre, pour remédier aux flatulences et aux gaz on conseillera de faire une cure de probiotiques pendant un mois.

En cas de constipation, il faudra consommer une grande cuillère à soupe de graines de lin le soir avec un yaourt nature.

Les ampoules d’artichaut ainsi que les gélules de curcuma et de camomille seront des alliés pour favoriser la digestion.

Mais encore, pour réguler le transit et surtout pour les gaz, le charbon actif, ainsi que l’argile blanche à raison d’une petite cuillère diluée dans de l’eau seront bénéfiques.

Si la flore intestinale est touchée il sera possible de la rééquilibrer en associant les probiotiques avec les prébiotiques, en les prenant le matin à jeun sous forme de gélules. Pour un diabétique la cure durera de dix à vingt jours.

La colopathie fonctionnelle a besoin d’être traitée tous les jours, et il faudra impérativement avoir cette pharmacie naturelle à domicile.

Le stress est quant à lui une chose contre laquelle il faudra absolument remédier ; pour ce faire on optera pour les gélules de griffonia et les tisanes de tilleul.

Aussi, il sera important d’adapter son alimentation, en prenant un petit déjeuner léger, en favorisant le pain de sarasin, le quinoa, la purée de sésame, les tisanes de camomille et en préférant les céréales sans gluten pour que cela soit plus doux pour les intestins. On privilégiera les produits au lait de chèvre ou de brebis, et il sera important de manger lentement, à des heures fixes et dans le calme.

Les aliments à éviter seront ceux qui sont difficiles à digérer comme le chou, les épinards, les crudités, les fruits trop mûres, les épices et les boissons gazeuses. Enfin, on évitera également de borie pendant les repas, mais plutôt bien avant ou bien après.