Dans un premier temps nous développerons le sujet de l’eau, car celle-ci est la source de vie. A la page 314 de son livre, l’imam Ibn AlQayim évoque le sujet de l’eau.

Comme on le sait, l’homme en est composé à 70% par conséquent le jeûne du mois de ramadan sera basé principalement sur l’hydratation. Allah dit dans son noble livre: « Et nous avons créé toute chose vivante à partir de l’eau. ». En effet, cette dernière est vitale, et sans elle aucun organisme ne pourrait croître, survivre ou se reproduire.

Par ailleurs, elle assure dans le corps la répartition des nutriments, de l’oxygène et des hormones et permet d’éliminer les déchets du métabolisme. Durant les longues heures de jeûne, la première chose dont souffrira l’organisme sera le manque d’eau.

Nous veillerons donc à maintenir et constituer nos réserves d’eau afin de préserver un équilibre permettant le maintien des fonctions essentielles,en buvant une quantité suffisante d’eau et en consommant les aliments riches en eau comme les légumes et les fruits frais, ou bien les yaourts.

L’imam Ibn Al Qayim dit dans son livre que l’eau est la substance de la vie, la meilleure des boissons et l’un des éléments de base du monde; et plus encore, l’un de ses éléments essentiels, puisque le ciel a été créé de ses vapeurs, la Terre de son écume, et Allah en a tiré toute chose vivante. Il dit également que l’eau est de nature froide et humide.

Elle domine la chaleur, conserve l’humidité du corps, lui apporte un substitut pour celui qui en a été dépourvu, elle fluidifie les aliments et les fait pénétrer dans les vaisseaux.

On évalue la qualité de l’eau de dix manières: premièrement, par sa couleur. Elle doit être limpide.

Deuxièmement par son odeur. Elle doit être inodore.

Troisièmement, par son goût. Elle doit être bonne et douce comme celle du Nil et de l’Euphrate.

Quatrièmement, par son poids. Elle doit être légère et fluide.

Cinquièment, par son cours qui doit être bon.

Sixièmement, par sa source qui doit être profonde.

Septièment, par son exposition au soleil et au vent. Elle ne doit pas être cachée sous terre afin que le soleil et le vent puissent l’épurer.

Huitièmement, par son mouvement qui doit être rapide et agité.

Neuvièment, par son abondance qui doit permettre d’éliminer les résidus et déchets qui y sont amenés.

Dixièmement, par son déversement qui doit se faire du nord au sud, ou d’ouest en est.

Ibn Al Qayim dit que si l’on considère tous ces critères, on ne les trouvera réunis que dans quatre fleuves qui sont le Nil, l’Euphrate, « as-sayhoun » et « al-jayhoun ». Et dans un hadith rapporté par l’imam Mouslim, selon Abou Horeira le prophète a dit que ces quatre fleuves sont des fleuves du paradis

La légèreté de l’eau est jugée de trois manières.

La première est son aptitude à être réchauffée ou refroidie rapidement. Hypocrate, le célèbre médecin grec a dit : « l’eau qui se réchauffe ou se refroidit rapidement est la plus légère.

La deuxième est par la balance.

La troisième consiste à bouillir deux morceaux de coton de poids équivalents, en deux eaux distinctes, puis en les séchant totalement et en les pesant ensuite. Le morceau le plus léger indiquera l’eau la plus légère.

Ibn AlQayim dit que même si à la base l’eau est froide et humide, sa force se déplace lorsque surviennent des causes provoquant un changement .

L’eau exposée au nord et cachée de toutes les directions sera froide, et conservera une sécheresse acquise du vent du nord et de même pour les autres directions.

L’eau jaillissant des minéraux sera selon la nature du minéral et aura son effet sur le corps. Il est important de choisir une eau douce et utile aux personnes, notamment pendant le ramadan afin de purifier le corps. On veillera à ne pas boire de l’eau glacée au moment de « aliftar » (le repas de rupture du jeûne ), tout comme après les rapports, au réveil après une douche ou après avoir mangé des fruits. Le mieux est également de ne pas boire directement après avoir consommé des aliments, il sera préférable d’attendre un moment. L’eau tiède quant à elle provoque des gonflements, l’eau froide est plus utile à l’intérieur qu’à l’extérieur et inversement pour l’eau chaude.

L’eau très froide est nocive pour les dents, et en boire régulièrement provoque des saignements, des inflammations des muqueuses, et des douleurs thoraciques. L’excès d’eau froide ou chaude nuit aux nerfs et aux organes, c’est pour cela qu’il faut alterner avec les fruits et légumes. L’eau chaude calme la douleur des humeurs chaudes, évacue les excédents, humidifie et réchauffe. En boire corrompt la digestion, amène les aliments à flotter sur l’eau de l’estomac et le ramolli, ne désaltère pas rapidement et ramolli le corps. Consommée en excès elle peut provoquer des maladies. Toutefois est utile pour les personnes âgées, celles souffrant d’épilepsie, de céphalées froides et de conjonctivites. Par ailleurs, l’eau chaude prise régulièrement en tisane dissout la graisse des reins.

De plus, l’eau se trouve sous plusieurs états.

On trouve l’eau de neige ou de grêle. On rapporte que le prophète disait dans l’invocation d’ouverture de la prière et à d’autres moments : « Ô Allah lave-moi de mes péchés par l’eau de neige et de grêle. »; la neige possède par nature une capacité corrosive et vaporeuse.

Le coeur a besoin de cette eau pour se refroidir des pêchés. Et le mois de ramadan est très efficace pour se purifier et surtout se repentir de ses péchés .

Nous tirons de cela l’essentiel de la médecine du corps et du coeur et du traitement des maladies par leur opposé .

Il existe donc différents types d’eau.

L’eau de la grêle est plus douce que celle de la neige, l’eau gelée, la glace, dépend de son origine.

L’eau glacée ne doit pas être bue après le bain, les rapports charnels, un exercice physique ou de la nourriture chaude. On constate parfois que les gens souffrent de toux après avoir bu de l’eau glacée, elle provoque également des faiblesses thoraciques ou des faiblesses du foie. Elle rend également l’humeur froide

Les eaux les plus mauvaises sont celles dans les canaux de plomb ou dans les puits bouchés, surtout si son sol est mauvais, l’eau sera insalubre et nocive.

La meilleure eau est l’eau de zemzem, c’est une eau bénie. Elle est la plus noble, la plus précieuse et la plus aimée au les gens. Elle provient d’un trou creusé par Djibril, et par lequel Allah a abreuvé Ismaïl. On rapporte que le prophète dit à Abou Dhar alors qu’il était resté quarante jours à proximité de la Kaaba sans autre nourriture que l’eau de zemzem.

Le prophète a dit: « elle est une nourriture qui apporte satiété » et d’autres chaînes de transmission ont rapporté qu’elle est une guérison pour la maladie. Jabr Ibn Abdilleh rapporte que le prophète a dit : « l’eau de zemzem est ce pour quoi elle est bue ».

On a également rapporté que Abdullah Ibn Almubarak accomplit le pèlerinage et se rendit à la source de zemzem et dit « Ô Allah Ibn Abi Almawali m’a rapporte d’après Mohamed Ibn Almunkadir d’après Djabir que le prophète a dit: l’eau de zemzem est ce pourquoi elle est bue et moi je la bois pour la soif du jour de la résurrection. » En outre, le prophète cherchait toujours à boire la meilleure eau; en effet si on agit de la sorte, cela sera très efficace pour purifier l’organisme et être en bonne santé.

L’eau de zemzem est un moyen de guérison de certaines maladies, et elle est un moyen de se rapprocher d’Allah à travers les invocations. Ibn AlQayim dit également qu’il a pu lui ainsi que d’autres, constater les effets curatifs de l’eau de zemzem, et également qu’il a pu se soigner de nombreuses maladies par la permission d’Allah.

Et qu’il a constaté qu’une personne qui s’en nourrissait à partir de la deuxième moitié du mois et plus ne ressentait pas la faim et se mélangeait normalement aux gens. Elle l’a également informé qu’elle était restée quarante jours en se nourrissant que de cette eau,et qu’elle avait la force d’avoir des rapports charnels avec son épouse, de jeûner et d’accomplir plusieurs fois des « tawaf » autour de la Kaaba.

On trouve également l’eau du Nil, qui est un fleuve du paradis. Sa source est derrière des chaînes montagneuses en Abyssinie grâce à des pluies qui s’y accumulent et aux torrents s’y jetant et qu’Allah conduit vers les terres arides. Et ainsi on fait sortir des végétations dont se nourrissent les bêtes et les hommes, comme la terre où a été conduite cette eau est imperméable et dure.

S’il pleut normalement elle n’est pas irriguée et ne convient pas aux plantes . Allah a donné à ce fleuve une crue à des moments connus afin d’irriguer suffisamment le pays, et lorsque toutes les terres ont été irriguées Allah permet la décrue, pour la réalisation des bienfaits et des cultures.

D’après le prophète , l’eau de mer est un moyen de purification, et les animaux non égorgés qu’elle contient sont licites. Allah l’a créée salée et saumâtre. Elle peut régler des problèmes ORL ,les otites ou les conjonctivites, d’empoisonnement. Par ailleurs, elle est stable, stagnante et remplie d’animaux.

Lorsque ces derniers meurent, on ne les enterre pas, et si elle avait été douce elle aurait été fétide en raison de sa stabilité et de la mort de ses animaux.

Par ailleurs, l’air entourant le monde aurait été touché par cette odeur, et ainsi il aurait moisi et croupi . La sagesse du seigneur l’a rendue pareille à la salière qui si on y jette toutes les charognes du monde ne changerait pas. Aussi, il est utile de se laver avec l’eau de mer pour soigner différentes maladies de peau, néanmoins la boire est nocif, car elle relâche le ventre, affaiblit et cause des démangeaisons (la gale), des gonflements et la soif.

Si toutefois on est contraint de la boire, il faudra la mettre dans une marmite que l’on mettra sur un feu, on y placera au-dessus des roseaux et de la laine neuve.

La vapeur va alors s’élever et la laine va se charger d’eau douce et l’eau saumâtre restera dans la marmite. On pourra également creuser un trou large sur la plage afin que l’eau s’y infiltre, on creusera un deuxième trou par lequel l’eau du premier s’y infiltrera, puis un troisième jusqu’à que l’eau s’adoucisse.