Aujourd’hui un grand nombre de formations autour de la Hijâma sont proposées.

La qualité et la rigueur de l’enseignement peuvent varier énormément d’une formation à une autre.

Certaines débouchent sur un certificat d’aptitude, d’autres sur une simple attestation de formation.

Il est très important avant de s’engager dans une formation de s’arrêter sur plusieurs choses : -quel organisme la propose ?

Cet organisme et ses membres sont-ils reconnus dans le domaine de la Hijâma ?

Sont-ils aptes à choisir le bon formateur ?

Qui est le formateur ?

Est-il légitime pour former les gens ?

Quelles sont ses références et quel est son parcours ?

Possède-t-il une méthodologie (religieuse et médicale) correcte ?

-Quel est le programme de formation et combien de temps dure celle-ci ?

-Quels sont les objectifs de la formation ?

Certains forment des techniciens (des personnes ayant une bonne technique et un geste sûr en se basant sur un certain nombre de démarches de soin préétablies) alors que d’autres forment des praticiens (techniciens ayant en plus suffisamment de connaissances des principes de la Hijâma pour élaborer eux-mêmes une démarche de soin adaptée à la pathologie et à l’état du patient).

-Sur quels fondements se base le formateur en matière de pratique ?

Est-ce le Coran et la Sunnah avec la compréhension des Salaf as Salîh et des théories scientifiques et médicales établies ou alors sur des superstitions et des croyances contraires à l’Islam (Médecine traditionnelle Chinoise, Chî, énergie, méridiens, etc…) ?

S’il s’agit du premier cas, c’est bon !

Si vous avez affaire à la seconde proposition… éloignez-vous-en !

-Ensuite il faut savoir de quel type sera le suivi post-formation.

Y aura-t-il des groupes de discussion ?

Le formateur sera-t-il joignable dans le futur pour répondre aux questions ?

Etc.

Ce sont toutes ces questions auxquelles il faut répondre avant de s’engager dans une formation.

Et pour finir, il faut aussi s’interroger soi-même sur son intention.

Pourquoi souhaite-t-on pratiquer la Hijâma ?

Est-on réellement prêt à assumer les responsabilités qui incombent au praticien ?

Car la Hijâma est un acte médical et une science à part entière. Le patient est un dépôt devant Allah et sur chaque acte nous serons interrogés.