La pastèque était un fruit que le prophète utilisait beaucoup. Il a une très grande place puisqu’il prévient de la déshydratation, et notamment pendant la période de jeûne du ramadan. On rapporte dans les sahih d’Alboukhari et de Mouslim que le prophète mangeait de la pastèque avec des dattes fraîches et disait : « Nous repoussons la chaleur de celle-ci par la fraîcheur de celle-ci », et le fait de repousser une chose par son contraire est une règle de médecine.

En effet les dattes sont chaudes et la pastèque est froide et humide. Ibn AlQayim dit que la pastèque nettoie, c’est-à-dire qu’elle est diurétique, c’est aussi un laxatif, elle est donc très efficace pour la digestion. Par ailleurs elle est utile au métabolisme énergétique puisqu’elle est riche en vitamines C et B6, et est utile contre les vertiges. Elle contient également du sodium et du potassium.

Dans la médecine prophétique, on utilise le fruit, mais aussi les graines que l’on peut trouver en gélules, en effet ces dernières contiennent de la citrulline, qui est un acide aminé stimulant le cœur, utile pour le diabète, et pour les problèmes d’érection chez l’homme.