Au temps du prophète le mot vitamine n’existait pas, néanmoins les gens utilisaient des végétaux et des remèdes naturels pour se guérir.

Comme on le sait, la vitamine D est la vitamine du soleil, et le prophète et ses compagnons vivaient proches du soleil, la carence en vitamine D n’était donc pas un problème fréquent. En effets, ils avaient pour habitude de faire des activités en plein air, au Sahara, ce qui leur permettait de faire le plein de vitamine D. La vitamine D est importante notamment pour l’absorption du calcium par les os, on la trouve dans les matières végétales ou animales. Ce qu’on conseillera à une personne présentant une carence en vitamine D sera de consommer des laitages, et la sunna nous enseigne que le lait de chamelle est très bénéfique. En effet, le lait de chamelle contient des lactoferines aidant à lutter contre la prolifération des cellules cancérigènes, il contient aussi des minéraux et des vitamines notamment la vitamine D. Il est donc conseillé pour compléter cette carence de boire un verre de lait de chamelle le matin à jeun. Dans les laitages on trouve également le fromage, et Ibn AlQayim en a fait un chapitre, en outre c’est un aliment riche en calcium et en vitamine D, il contient également des bactéries lactiques qui sont aussi bénéfiques pour le corps.

Ibn AlQayim a également parlé des œufs, et pour la vitamine D le mieux sera le jaune. Il est aussi préférable de les choisir bio et on pourra y ajouter de l’huile d’olive.

La spiruline sera un allié pour lutter contre les carences. Cette algue spiralée, ancienne de plus de trois milliards d’années, est un antioxydant naturel, contient de la vitamine D et est un des meilleurs aliments pour l’humanité.

Enfin, les omégas 3, 6 et 9 sont également très efficaces. On les trouve dans les huiles de poisson comme l’huile de foie de morue, l’huile de requin ou encore de baleine.