Le prophète ﷺ a dit à propos du Cédrat: « le croyant qui récite le Coran est pareil au Cédrat. Son goût est bonté son odeur est suave.

Le Cédrat, du nom latin « citrus medica » est issu du Cédratier. Il fait partie des rutacées, est l’ancêtre du citron. À l’origine, il vient de l’Himalaya et de l’Inde, ensuite il est arrivé dans la péninsule de arabique dans le proche orient et non loin de la Syrie. On en trouve également dans les régions méditerranéennes, mais ils divergent. Il existe le Cédrat à chaire douce, qu’on trouve beaucoup en Espagne ou au Maroc, et également celui à chair acide que l’on avait au temps du prophète , et dont les usages médicinaux et culinaires sont connus.

Le prophète ﷺ compare le Cédrat au croyant, puisqu’en effet c’est un arbre ne supportant pas le gel, le froid, et le soleil. La nature de son sol doit être drainante, sableuse, et arrosée régulièrement, à l’image du croyant que l’on doit arroser d’invocations et de coran. De plus c’est un arbre qui n’aime pas l’eau stagnante.

Ibn AlQayim dit que tout est bénéfique dans le Cédrat, que ce soit la feuille, le fruit, la peau, ou encore l’écorce.

Les anciens l’utilisaient comme remède contre le mal de mer, mais surtout pour les problèmes pulmonaires et intestinaux.

Aujourd’hui l’écorce du Cedrat est vendue confite. C’est un stimulant et tonifiant, et les Africains l’utilisent beaucoup pour les rhumatismes. Son huile essentielle et sa peau sont des antibiotiques. Avec ses feuilles on en fait de l’huile distillée qui est vendue dans les parfumeries françaises.

En Inde, ses branches sont utilisées comme outils agricoles. Le jus de Cedrat est utilisé dans le médical en Malaisie, et en Espagne on l’utilise en sirop, car il nettoie le système digestif. On le trouve également en liqueur, en gel douche purifiant, ou en shampoing pour ses propriétés favorisant la pousse du cheveu. En Europe son utilisation est essentiellement axée sur la parfumerie et les cosmétiques.