Dans son livre, Ibn AlQayim cité un hadith d’Ibn Abbas qui dit : « J’ai vu le messager d’Allah manger des raisins tout en les cueillant. »

Allah a mentionné le raisin à six reprises dans son livre sacré. Ce fruit compte parmi les plus utiles; on le mange frais, sec, vert et mûr.

Le raisin se divise en plusieurs parties :

Nous avons le fruit, qui peut être de plusieurs couleurs, et le meilleur étant le noir, car contenant le plus de vitamines.

Nous avons le raisin sous forme de jus, ayant ses particularités médicinales également.

Nous avons le raisin sec.

Nous trouvons également les pépins de raisin, les feuilles et la peau.

Ibn AlQayim dit du raisin qu’il est un fruit, aliment, un accompagnement, un remède et une boisson, il se suffit à lui-même. Il est chaud et humide, le meilleur est le grand et juteux, et le blanc est plus louable que le noir. Le raisin que l’on laisse quelques jours après la cueillette est plus louable que celui cueilli le jour même, car ce dernier fait gonfler et relâche le ventre.

Le raisin suspendu afin qu’il sèche est bon pour la nourriture, il renforce le corps, et est nourrissant comme les figues. Et si on l’épépine il sera plus amodiant pour les selles, mais trop en consommer provoque des maux de tête. On repousse sa nocivité en consommant des grenades acidulées. Parmi les bienfaits du raisin, on trouve le fait qu’il facilite les besoins naturels. Par ailleurs, Ibn AlQayim dit que le raisin fait grossir, mais ceci dépend du type raisin .

De plus, il fait partie des trois fruits rois avec la datte et la figue.

On notera également que le raisin est un polyphénol, bon pour le cardiovasculaire, le cholestérol, ou encore le cancer.