Tout d’abord, le prophète choisissait toujours entre le chaud et le froid pour avoir un équilibre, à l’image d’aujourd’hui lorsque l’on cherche l’équilibre entre protéines, lipides et glucides. À l’époque du prophète , on utilisait la théorie grecque qui a été exportée dans le monde entier, et qui est arrivée jusqu’aux Perses, qui l’ont comprise et appliquée, et elle ensuite arrivée jusqu’à la péninsule arabique.

Cette théorie ancienne utilisait les humeurs, les couleurs, le chaud et le froid, et on la retrouve dans les livres de Ibn Sina (Avicène), ou Ibn Rushd ( Aveores).