Les fausses couches sont une épreuve parfois difficile à surmonter, mais avec de la patience et des invocations cela est possible.

Dans un premier temps, il faudra étudier les causes, qui peuvent être dues à des virus ou des bactéries entrainant des malformations, des infections utérines ou dans les trompes, ou des embryons non-viables.

Parmi les précautions à prendra avant la grossesse, on pourra citer la consommation de produits de la ruche comme le miel, de champignons chinois, de ginseng et bien sûr le fait d’avoir une alimentation saine.

Enceinte, il faudra privilégier les produits de la ruche, comme la gelée royale ou la propolis, afin de lutter contre les virus et les infections, étant donné que d’autres remèdes ne seront plus adaptés en cette période.

Par ailleurs, l’hygiène devra être soignée, et les bonnes habitudes comme se laver les mains régulièrement, ce que l’on retrouve dans les ablutions, aideront à lutter contre les virus et autres menaces pour la grossesse.

En cas de malformation utérine, l’examen médical sera exigé. Il pourra aussi s’agir d’un fibrome, ou d’une endométriose qu’il faudra donc traiter. La fausse couche pourra également avoir pour cause un dérèglement hormonal comme l’hyperthyroïdie ou l’hypothyroïdie. Elle pourra aussi venir du diabète ou d’une insuffisance rénale. L’hypertension artérielle, engendrant des troubles de la circulation sanguine pourra aussi être une cause. Enfin, les allergies au gluten pourront elles aussi engendrer des fausses couches.

En outre, lorsque nous sommes face à une incompatibilité des groupes sanguins de la mère et de l’enfant, c’est-à-dire lorsque l’un est du resus positif et l’autre du resus négatif, et ceci est la prédestination du Seigneur, pourra alors avoir lieu une fausse couche.

Mais encore, les accidents de la circulation et les chocs post traumatiques ont parfois pour conséquence le fait de déclencher des fausses couches. Pour palier à ce choc, la femme devra se préserver en prenant des calmants.

Il existe trois sources fondamentales visant à lutter contre les fausses couches qui sont la vitamine B12, l’acide folique et le fer.

Une bonne hygiène alimentaire est également primordiale pour mener à terme sa grossesse, et éviter de consommer des viandes et poissons mal cuits au risque d’être contaminée par des bactéries. L’alimentation devra bien entendu être saine et équilibrée. La prise d’omégas 3 sera une bonne chose pour favoriser une bonne grossesse, et parfois la prise de poids sera nécessaire, ou encore la relaxation pour réduire au maximum le stress. La caféine sera quant à elle à limiter .

Parmi les choses pouvant interrompre la grossesse on trouve la prise de médicaments contre-indiqués en cas de grossesse, il faudra donc être vigilante te bien lire les notices. Certaines plantes médicinales sont elles aussi contre indiquées pour les femmes enceintes comme : la grande camomille (au début de la grossesse), le genévrier, la sauge, les plantes laxatives comme le séné, la bourdaine, la rhubarbe et l’aloe vera (en début de grossesse).

Avant la grossesse, il sera conseillé de consommer de la progestérone au maximum.

Et n’oublions pas que c’est Allah le Donateur.