Il s’agit d’une science qui englobe toutes les portes de la jurisprudence. Elle est basée sur sept sciences :

La première est la science de la compréhension du coran, qui va nous donner une explication sur les versets traitant de la médecine.

La deuxième est la science du hadith, avec des supports tels que les recueils de ahadith d’Al Boukhari et Mouslim parmi les six livres de ahadith reconnus. Et on y étudie les ahadith traitant de la médecine avec les explications de nos savants. Pour qu’il y ait un lien entre la jurisprudence et la médecine, la médecine moderne aura son rôle, en effet on y étudie les avis qu’elle a émis sur ces ahadith et versets, et les expériences qu’elle en a faites.
Suivre la médico-jurisprudence c’est suivre la jurisprudence elle-même, de la porte de la purification jusqu’au livre sur la justice.

Comment peut-on associer la médecine avec la justice?

Aujourd’hui, il y a beaucoup de points sur lesquels le juge a besoin d’avis médicaux.
La jurisprudence médicale, elle, tirera des règles de la jurisprudence. Par exemple, « ne pas nuire à autrui et ne pas se nuire à soi-même », à partir de cette règle les savants tirent beaucoup de règles qui aident les médecins. Le but de cette science est que les médecins musulmans aient une relation avec la jurisprudence islamique, et les savants ou les étudiants en science aient également une relation avec la médecine.