Avant tout le croyant doit être habité par la ferme conviction que nul mal ne pourra le toucher sans la permission d Allah le Tout Puissant.
{ nul malheur n’atteint [l’homme] sans la permission d’Allah}
C’est-à-dire, que l’homme n’est touché par un malheur que sur l’ordre d’Allah, selon  Ibn ‘Abbâs. Autrement dit : selon Son Décret et Sa Volonté.

Il incombe au croyant lors de la maladie qu’elle soit physique ou spirituelle de rechercher les moyens légiférés autorisés, ne contenant pas d’interdits afin de se soigner.


Le Messager d’Allah
a dit :
D’après Ousama Ibn Charik (qu’Allah l’agrée), le Prophète
(que la prière d’Allah et Son salut soient sur lui) a dit: « Soignez vous ô serviteurs d’Allah, car Allah n’a pas mis une maladie sans qu’il lui ait donné un remède, sauf une maladie qui est la mort ».
(Rapporté par Ahmed et authentifier par cheikh Albani dans Sahih Al Jami n°2930)

Il a dit aussi :

  “Serviteurs d’ALLAH !! Soignez-vous 
mais ne vous soignez pas en utilisant un moyen illicite” 

Les Savants de la Sounnah sont en accords quant au fait de rechercher les moyens licites afin de se soigner n’annule pas le tawaqoul ( la confiance en Allah) le Messager d’Allah pratiqua la Roqya ( l’exorcisme) ainsi que l’ange Jibril et les compagnons.

Dans le traitement des maux tels le mauvais œil la jalousie la sorcellerie ou la possession, le moyen fondamental de guérison et de préservation reste l’obéissance d Allah et l’attachement à ses ordres.
Plus la personne renforcera le tawhid (l’unicité) dans sa vie ainsi que la taqwa ( piété) et s’accrochera fermement a la pratique quotidienne de l’Islam authentique et plus elle érigea une forteresse inviolable contre le mal des sorciers et du mauvais œil.
Enfin la pratique de la roqya légale et légiféré selon des conditions.

La roqya légale se compose de trois choses essentielles, il faut :
 
1- Qu’elle se fasse avec les paroles d’Allah (Coran) ou avec Ses Noms ou Attributs ou enfin avec les paroles transmises du Prophète (invocations)
2- Que cette roqya, selon Cheikh Ibn Taymiyya, se fasse en langue Arabe si celui qui l’accomplit la connaît. Sinon il doit connaître la signification de ce qu’il dit pour ne pas commettre une interdiction sans le savoir.
3- Que celui qui fait la roqya – ainsi que celui à qui on la fait – croit qu’elle est inefficace (par elle-même) et que c’est seulement le décret divin qui influence.

 
Si ces trois conditions sont réunies, alors c’est une roqya légale. Le Prophète a dit : « Il n’y a aucun mal à faire la roqya tant qu’elle ne contient pas de chirk (association) » (Mouslim).

La roqya légiféré a travers la lecture de versets généraux et spécifiques va permettre d’effectuer ce que l’on nomme le تشخيص le profilage et définir l’origine du mal occulte puis établir un traitement adapté ( eau coranisé huile d’olive de nigelle de costus du miel de la séné et sanoute ou tout autre moyens efficaces que nous verrons plus tard )

La meilleure des roqya et celle effectuée sur nous même mais si nous devons solliciter une tiers personne pour cela il est crucial de connaitre la croyance de celle-ci ainsi que la manière dont il effectue la roqya.

Si une personne prétendant effectuer la roqya vous demande le prénom de votre mère sachez alors que cet un sorcier.
Si il vous demande un effet personnel ou vêtement, qu’il vous remet des écritures a garder sur vous , qu’il vous demande de ne pas vous lavez plusieurs jours ou d’enterrer quelque chose sachez que cet un sorcier qu’il travail avec des Djinns.