Le cancer est une affection dégénérative d’un organe ou d’un tissus dont les cellules se transforment de façon anormale et anarchique. Les cellules immunitaires sont alors incapables de reconnaitre les cellules cancérigènes comme corps étranger, et ne peuvent les combattre.

Dans un premier temps il faudra se pencher sur la diététitique et privilégier le poisson dans son alimentation. Aussi, les légumes seront d’une grande importance, comme le céleri, l’asperge, et ceux riches en beta carotène comme la carotte.

Intervient dans un second temps dans la lutte contre le cancer du foie, les plantes mais aussi les produits de la ruche. Le malade pourra faire un mélange avec un miel pur, qui fortifiera le foie, de la gelée royale et du pain d’abeille; puis il en consommera chaque matin une grande cuillère à jeun.

Par ailleurs, on pourra citer la graine de nigelle, remède de toutes les maladies en général, et notamment le cancer. Elle peut s’utiliser sous toutes ses formes: sous forme de graines à prendre chaque matin à jeun à raison d’une petite cuillère, sous forme d’huile, pour masser du côté du foie, sous forme de tisane, de sachets doses, de crème, de savon bio, ou encore de gélules, et pour le cancer du foie trois gélules par jour avant les repas seront efficaces.

Aussi, comme on a pu le citer à plusieurs reprises, le champignon chinois « reishi » sera un excellent allié dans la lutte contre le cancer du foie. Ce dernier se trouve sous forme liquide, de sirop, ou même en poudre à mélanger dans un yaourt ou un jus par exemple. Si aucune de ces formes n’est trouvée, il sera possible de le consommer sous forme de gélules, en l’associant à la graine de nigelle.

L’important pour vaincre la maladie sera donc de renforcer son immunité, d’aider les cellules immunitaires qui sont incapables de lutter. Mais aussi, de renforcer la flore intestinale, en prenant des probiotiques notamment, ce qui permettra de régéner le système digestif.

Le foie a besoin de plantes comme le chardon marie, le pissenlit, les feuilles d’artichaut, ou le radis noir; que l’on trouve sous forme de tisane, d’ampoules, de gélules ou de liquide. Ces dernières seront à consommer au cours de cures de minimum trois mois.

La hijama a elle aussi toute son importance. Néanmoins, il ne faudra pas la faire en état de faiblesse, le praticien devra s’en assurer.

Ces traitements seront donc à faire sur trois mois pour avoir de bons résultats, et à renouveler sur une période de six mois.

En outre, l’ail est égalemnt un aliment à favoriser. Il faudra en consommer au minimum trois gousses fraiches par jour, pour ses propriétés anti cancérigènes.

Enfin, il est conseillé de remplacer le café par le thé, de préférence le thé noir pour ses propriétés préventives.