Remèdes pour un enfant qui urine beaucoup

Remèdes pour un enfant qui urine beaucoup

Avant tout traitement naturel, en cas d’urines fréquentes il sera primordial de se rendre chez son médecin traitant.

D’autre part, le miel et notamment le miel de jujubier, d’acacia, de luzerne ou de châtaigner seront très bénéfiques pour les problèmes urinaires de l’enfant de plus de 3 ans.

De plus, la propolis sous toutes ses fromes sera également un bon élément ; on la trouve notamment sous forme de sirop.

Enfin, l’enfant pourra boire des tisanes de thym, de tilleul et de mélisse.

La détox des métaux lourds chez l’enfant

La détox des métaux lourds chez l’enfant

La détox des métaux lourds chez l’enfant suite à un vaccin passera tout d’abord par une alimentation saine et équilibrée, basée sur les fruits et légumes frais, les jus, afin d’apporter au corps un maximum de vitamine c ; les céréales également comme les soupes d’avoine seront très bien.

Par ailleurs, les produits de la ruche seront très bénéfiques comme la gelée royale, la propolis ou encore « le miel immunité ».

En ce qui concerne la piqûre elle-même, on pourra appliquer sur la peau de l’argile avec un peu d’eau.

Il existe également des compléments alimentaires favorisant la détox comme la spiruline et l’argile pour enfant. Pour les plus grands, à partir de 6/8 ans, l’eau de quinton pourra avoir un effet très bénéfique pour lutter contre les effets néfastes des métaux lourds.

On conseillera également de faire une cure de probiotiques en prévention pour détoxifier les intestins des métaux, associée aux jus de fruits frais comme l’orange, le kiwi ou l’ananas pour favoriser au maximum l’apport en vitamine c et obtenir un effet antioxydant.

Au niveau de l’alimentation on privilégiera les soupes de brocoli, de chou, de céleri, avec de l’ail et de l’oignon ainsi que les betteraves.

Remèdes pour les troubles du sommeil chez l’enfant

Remèdes pour les troubles du sommeil chez l’enfant

Pour traiter les troubles du sommeil chez un enfant il faudra avant tout se pencher sur son hygiène de vie, notamment en privilégiant une alimentation saine et équilibrée, ainsi que les activités physiques, morales et spirituelles. L’éloignement des écrans et des produits transformés est également primordial.

Si toutefois, malgré tout cela l’enfant reste perturbé et agité, on pourra lui donner des sirops adaptés à base de marjolaine, de camomille, de mélisse et d’aubépine par exemple.

Comment lutter contre les compulsions alimentaires ?

Comment lutter contre les compulsions alimentaires ?

Pour remédier aux compulsions alimentaires il sera essentiel d’en établir les causes avant tout. En effet, un problème psychologique comme une peur, une sensation d’insécurité, un vide ou bien physique comme une carence encore un stress pourrait être l’élément déclencheur.

Par ailleurs, comme on le sait, notre prophète nous a recommandé de ne pas perdre son temps dans cette vie, et de se consacrer à l’adoration, qui n’est pas juste prière. Effectivement, faire le bien de manière général et s’éloigner du mal, l’aumône, avoir un planning journalier et des objectifs dans cette vie seront primordiaux.

En outre, si la cause provient d’un stress, on pourra s’aider des plantes comme le griffonia ou la rhodiola. La médecine prophétique permettra de traiter la cause ; et il sera également important de faire le point sur son hygiène alimentaire afin d’établir ou non le besoin d’un suivi.

Plusieurs remèdes naturels permettent d’aider à stopper les mauvaises habitudes. Parmi les choses importantes, il y a le fait de consommer des fibres, notamment à travers les légumes, les fruits et les féculents, afin de se sentir rassasié plus longtemps. Mais encore, le petit déjeuner devra être complet afin de réguler la faim et prévenir des fringales dans la journée. Et bien-sûr, l’hydratation sera primordiale.

Enfin, n’oublions pas que le sommeil est très important, et des troubles pourraient être la cause de ces compulsions.

Une détox pour le bébé d’un an

Une détox pour le bébé d’un an

Dans l’optique de faire une détox à un bébé d’un an, parmi les facteurs les plus important se trouve bien entendu l’allaitement maternel. La mère quant à elle veillera à avoir une bonne hygiène alimentaire, et pourra compléter celle-ci avec des compléments alimentaires tels que la spiruline, la chlorella ou encore l’argile afin de régénérer la flore intestinale.

En ce qui concerna le bébé, on privilégiera les jus riches en vitamine C, et les compléments alimentaires sous forme de sirops adaptés aux plus jeunes âges seront les bienvenus, notamment pour leur apport en magnésium, en calcium, ou encore en vitamine A et B. L’important sera de booster le système immunitaire.

En parallèle, au moyen de la diversification alimentaire, un apport en antioxydants et bêtacarotènes pourra être fait notamment avec les carottes et les betteraves. L’argile, également, pourra être consommée par le bébé sous une forme pharmaceutique adaptée à son âge, et permettra d’éliminer les métaux lourds, en l’occurrence ceux qu’on retrouve dans les vaccins.

Ouvrir chat
💬 Besoin d'aide ?